Petit mot

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez pas, et commentez !
Je serais ravie de partager avec vous.
Et puis, si l'envie vous en dit, rejoignez le cercle des abonnés, c'est sur votre droite.
Merci à tous. ♡

samedi 14 janvier 2017

Un jour glacé en enfer - Anne B. Radge


Éditeur : 10/18
Parution : 2014
Pages : 283
Genre : Contemporain
J'achète : Poche 7,50€ (ici)



Synopsis :

Dans un chalet isolé, perdu dans les montagnes norvégiennes, vit un homme rustre et sauvage, entouré de ses chiens. On ne sait ni comment ni pourquoi "elle" est arrivée là, une jeune femme délicate sans nom ni passé. De ce roman érotique se dégage une atmosphère à la fois poétique et singulière. Entre soumission acceptée, animosité ambiguë et jeux sensuels, le rapport de force homme-femme s'installe progressivement, magnifié par la nature hostile du Grand Nord. Avec la même tension sexuelle que L'Amant de Lady Chatterley et la même puissance que Le Boucher d'Alina Reyes, Anne B. Ragde déploie dans ce roman toutes les nuances de son style et démontre, une nouvelle fois, la force de son écriture.


Ma chronique :

J'ai le regret d'annoncer que c'est avec une déception que mon année livresque 2017 a commencée.

J'ai décidé de me plonger dans ce roman, l'ayant choisi pour ma PAL du "Cold Winter Challenge 2016", mais aussi sur les bons conseils de Margaud Liseuse.


Globalement, l'histoire traîne en longueur. On ne fait que suivre un quotidien banal d'un homme brute et d'une femme soumise s'occupant des chiens de traîneau. Et leurs ébats sexuels, pardon, ne l'oublions pas. Sans grand intérêt à priori.

La plume de l'auteur n'a pas suffit à me faire oublier la banalité du récit. Je me suis ennuyée ferme au point de sauter quelques paragraphes certaines fois.


Les personnages n'ont pas de noms, ce qui rend difficile l'attachement. On ne peut encore moins s'identifier à eux. Après tout, ce qui leur arrive nous passe au dessus, ce n'est pas notre problème.

On ne sait rien de leur passé, du pourquoi du comment cette fille s'est retrouvée ici. Qui étaient ces "autres". Que fait-il exactement. Pourquoi est-elle comme ça.

Je crois que j'ai eu plus d'intérêt pour les chiens que pour les personnages ! On nous les dépeint beaucoup plus que notre "couple" de l'histoire, c'est dire.


Personnellement je n'ai ressentie aucune émotion, pas même quand l'un des chiens se fait tuer. Le roman est d'une froideur émotionnelle exceptionnelle.

On suit leur quotidien sans passion, avec neutralité. Arrivé à la fin, on a une impression de déjà vu, que tout va recommencer, d'être dans une boucle sans fin. De ne jamais s'en sortir. J'ai eu l'impression d'avoir lu tout ça pour rien au final. C'est ce qui m'a sûrement le plus agacé.

Cette lecture est une énorme déception, malgré tout l'effort que j'y ai mit.


© Solène

★★★★★

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire