Petit mot

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez pas, et commentez !
Je serais ravie de partager avec vous.
Et puis, si l'envie vous en dit, rejoignez le cercle des abonnés, c'est sur votre droite.
Merci à tous. ♡

vendredi 17 novembre 2017

Town T1 : Tueurs d'anges - Rozenn Illiano


Éditeur : OniroProds
Parution : 2017
Pages : 252
Genre : Fantastique
J'achète : Broché 19€ (ici)


Synopsis :

Un jour de janvier, un cataclysme sans précédent décime la quasi-totalité de l'humanité en quelques secondes. Les survivants doivent affronter par la suite toute l'hostilité de la planète ravagée, les fous dangereux sillonnant les routes... et les hordes d'anges descendus du Ciel pour les exterminer. Le tout sous des coups lancinants frappés à la Grande Horloge de l'Apocalypse. Douze coups, six cents jours, à la fin desquels la réalité telle que nous la connaissons disparaîtra.

À travers le chaos, Ana part à la recherche d'un refuge où se terrer quand la fin viendra. Elle rencontre alors Élias, un clairvoyant qui s'est donné une mission : tuer un maximum d'anges, pour sa propre survie et celle de ses compagnons d'infortune.


Ma chronique :

Petite parenthèse avant de débuter la chronique : merci infiniment une fois de plus au site simplement.pro d'exister et à Rozenn Illiano pour m'avoir permis de lire son roman en avant-première.

Un roman ? Mais de quoi parle t-on ? D'un cataclysme qui a ravagé la Terre en très peu de temps, laissant derrière lui, quelques poignées ici et là de survivants. Certains vont se reconvertir en pilleurs, d'autres en neph, ou encore... en tueurs d'anges. Parce que, oui, la fin du monde est proche, les anges sont sur Terre pour nous exterminer, et les douze coups de l'horloge sonnent la fin de l'humanité. Parmi les survivants, Ana, Elias et bien d'autres, dont nous allons suivre la destinée.

Je trouve bien de commencer par dire une chose bête et simple ; la couverture est magnifique. Il fallait le souligner. Tout y a un sens, et avoir choisi de représenter cette tour est symbolique. Je n'en dirais pas plus, mais quand même, il faut avouer qu'elle est sublime !

Tout d'abord, l'histoire. Histoire assez complexe de mon point de vue, mais qui s'éclaircie totalement (ou du moins au trois quart) au dernier chapitre. Enfin, assez complexe ! Je veux dire par là que si on est pas à fond dans l'histoire, on peut se perdre. Entre tout ce qui arrive à Elias et Ana notamment, où l'on est dans l'incompréhension totale du pourquoi du comment. Mais c'est ce qui donne envie de continuer, de lever le voile sur tous ces mystères, qui comme je le disais plus tôt, nous sont expliqués vers la fin du roman. Un bon suspens donc -même très bon-, et une intrigue bien menée, puisque pour ma part je ne me suis douté de rien !

Pour le récit lui-même, pendant ma lecture, j'ai eu une impression de lenteur et de rapidité à la fois. Sensation très étrange me direz-vous ! J'ai eu l'impression que l'histoire ne se pressait pas, et pourtant, des fois je me disais, « ah, bientôt la fin ! ». Cela est peut-être dû au fait qu'il n'y a pas beaucoup de dialogue, pour la partie narration représentée. Enfin je ne l'explique pas vraiment, mais le principal est que globalement, ma lecture a été plutôt brève (pas dans le sens négatif évidemment !).

Il y a donc de nombreux rebondissements durant tout le récit, et pas des moindres puisqu'il est pratiquement impossible de se douter de la finalité des évènements. On ne peut absolument pas prévoir la tournure de l'histoire, et c'est ça qui est assez incroyable (ou alors je suis trop bête ?). D'ailleurs, je ne remercie pas l'auteure de m'avoir brisé le coeur, pour ensuite le recoller pour mieux l'écraser de nouveau !

L'univers en lui-même est extrêmement bien développé et approfondi. Pour ma part, c'est un univers que je n'ai vu nul part ailleurs (bon, mis à part le post-apocalyptique évidemment), ou en tout cas que je n'ai pas lu autre part ! C'est le principal.

Venons-en aux personnages. Alors, autant il y en a que j'ai beaucoup aimé, autant d'autres, pas du tout. Si on tient compte que l'histoire est découpée en trois parties, on peut donc dire qu'il y a trois personnages principaux ; Ana, Elias puis Chester. 
Autant vous dire de suite que j'ai détesté Ana et Elias. C'est comme ça ! Ils m'ont agacé à se prendre le chou à longueur de journée, à tirer tout le temps la tronche, etc. Bien qu'Ana soit la pire des deux, car j'ai un peu plus de compassion pour Elias, qui a su me toucher un peu, contrairement à elle. Elias et ses esprits le torturant, cet homme qui tente de sauver son village malgré sa douleur psychique. Alors qu'Ana... je n'ai su, non pas l'apprécier parce que ce serait un grand mot, disons la supporter qu'à l'arrivée de Chester, car j'ai su à travers lui et ses émotions, la voir différemment. Mais rien qu'un peu.
Chester, lui, est celui que j'ai préféré, bien qu'il arrive tardivement dans le récit. Il reste le seul censé dans l'histoire, celui qui ne fait pas de vague, qui relativise toujours, qui reste optimiste. Et c'est bien le seul ! Je t'aime Chester.
Autrement, au delà de ces trois personnages principaux, j'ai beaucoup apprécié Maria et ses deux compagnons (nos Trois mousquetaires, à jamais dans mon coeur), tout comme j'ai trouvé Michael incroyablement inutile et insignifiant. Ce n'est que mon point de vue !

En bref, une lecture qui n'est vraiment pas passée loin du coup de coeur, et que je recommande chaudement à quiconque sait apprécier le fantastique ! Vraiment, chapeau à l'auteure. Ah oui ! Et je suis très curieuse de savoir ce qui va encore bien pouvoir être dévoilé dans les prochains tomes alors... sortez les vite s'il vous plaît !

Tome 1 en précommande sur le site onirography.tictail.com !
Sortie officielle le 8 décembre 2017


© Solène

★★★★★

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire