Petit mot

Mon blog se nourrit de vos commentaires, alors n'hésitez pas, et commentez !
Je serais ravie de partager avec vous.
Et puis, si l'envie vous en dit, rejoignez le cercle des abonnés, c'est sur votre droite.
Merci à tous. ♡

mardi 26 septembre 2017

Double chronique - Balthazar et Sixtine


Balthazar au pays blême
de Mathilde Domecq et François Corteggiani

Éditeur : Casterman
Parution : 2017
Pages : 120
Genre : Jeunesse
J'achète : Album 18€ (ici)


Synopsis :

Saint-Pétersbourg, début du XXe siècle. Balthazar s'enfuit de l'orphelinat pour échapper aux sbires du terrible Raspoutine. Poussé toujours plus au Nord par ses poursuivants, le jeune garçon atteindra les confins de la Sibérie, où il découvrira à la fois le secret de ses origines et comment contrer les pouvoirs maléfiques du maître des ténèbres. Tout le merveilleux de la Russie éternelle convoqué pour un conte enlevé et flamboyant.


Ma chronique :

Je suis revenue du festival de la bande dessinée Normandiebulle de Darnétal avec trois bandes dessinées ainsi que des autographes superbement magnifiques !

Aussi achetés, aussitôt lus, et c'est pour cela que je vous en présente deux aujourd'hui (les chroniques de bd et de manga étant toujours plus courtes...) !

La première est l'histoire de Balthazar, petit garçon orphelin qui va partir dans une quête pour retrouver sa mère. De prime à bord, cette histoire vous semble tout ce qu'il y a de plus simple. Trompez-vous... tout se passe très vite, et l'histoire est farfelue (genre, vraiment). Je n'ai pas tout compris à ce qu'il se passait... Je ne saurais quoi vous dire exactement, puisque je n'ai même pas les mots pour vous décrire le sentiment que j'ai eu suite à cette histoire, à part peut-être celui-ci : louche !

Les personnages en soit sont sympathiques. Balthazar est commun... ses compagnons le sont beaucoup moins, ce qui l'efface. Je n'ai pas eu d'accroche particulière avec l'un des personnages.

Cependant, mis tout cela de côté, les dessins sont superbes, ça, on ne peut pas le nier (et l'autographe encore plus !). La dessinatrice a son univers bien à elle, et c'est ce qui rend le récit un peu plus dynamique. L'album aussi est sublime, avec en plus, ses planches de dessins au début (ce qui justifie le prix plus élevé je suppose !).

Je resort mitigée de cette aventure aux côtés de Balthazar et ses compagnons !

★★★★★


Sixtine, tome 1 : L'or des Aztèques
de Frédéric Maupomé et Aude Soleilhac

Éditeur : De la gouttière
Parution : 2017
Pages : 80
Genre : Jeunesse
J'achète : Album 13,70€ (ici)


Synopsis :

Depuis la disparition de son père, Sixtine vit seule avec sa maman...et trois pirates fantomatiques qui veillent sur elle ! La collégienne est tiraillée entre l'envie de savoir d'où elle vient et la peur de blesser sa mère qui fait face à des soucis financiers. Le jour où la classe de Sixtine se rend au musée pour admirer le trésor des Aztèques, la jeune fille et ses acolytes montent un plan quelque peu risqué...


Ma chronique :

Pour ma deuxième lecture, c'est aux côtés de Sixtine que je me suis laissé guider.

Changement de décor, changement de style, et c'est ce qui me plait entre toutes les bandes dessinées que je peux croiser, chaque auteur à son propre coup de crayon ! Même si je ne saurais vous dire quels dessins je préfère parmi les deux...

Ici, on retrouve Sixtine, non pas orpheline cette fois, mais vivant avec sa mère, son père étant décédé quand elle était petite. Lors de sa tendre enfance, elle va rencontrer trois pirates, qui vont la suivre durant toute sa vie...

L'ambiance et l'histoire m'ont beaucoup plus plu que dans Balthazar, bien qu'elles soient totalement différentes. J'ai préféré suivre Sixtine et ses pirates que Balthazar et ses amis bizarroïdes. Je me suis plus projeté dans Sixtine dirons nous !

L'histoire en elle même n'est pas folle, mais la fin nous laisse sur notre faim ! J'ai détesté la fin seulement parce que j'aurais aimé en savoir plus, et c'est juste horrible de nous laisser sur... ça ! Je réclame le tome 2 !

Les personnages sont plus touchants, plus attachants. J'ai ressenti des émotions ici, alors qu'avant, pas une seule fois !

Ce n'est évidemment pas un coup de coeur non plus, mais contrairement à Balthazar, je ressors plus heureuse de cette lecture et moins perplexe !

★★★★★

© Solène

4 commentaires:

  1. Sixtine me tente bien :) j'adore les dessins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, d'habitude je ne suis pas trop bd, mais j'avoue que Sixtine était vraiment chouette :D

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très BD mais je dois avouer que l'univers graphique de Balthazar me tente malgré ton avis mitigé sur l'histoire. Je me laisserai peut-être tenter si je le croise en occasion ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si jamais tu as l'occasion de lire Balthazar, je serais curieuse d'avoir ton retour ! :D

      Supprimer